Une région
solidaire

Donner sa chance à chacun

Nous voulons une Île-de-France solidaire qui donne sa chance à chacun, partout dans tous les départements. Nous avons fait de la lutte contre les fractures sociales et territoriales une priorité : construction de logements avec une exigence de mixité sociale, accès à la santé, à la culture, aux sports, revitalisation des territoires ruraux, lutte contre l’exclusion et la pauvreté, accompagnement des personnes en situation de handicap.

visuel-ecologie_intro

Santé

L’accès à la santé partout et pour tous

L’Île-de-France est le premier désert médical français. La Région redouble d’efforts pour favoriser l’accès à la santé partout et pour tous.

  • 10 000 logements de proximité pour les personnels
    de santé.
  • Financement de 50 maisons de santé en trois ans comme à Poissy (78), Juvisy-sur-Orge (91), Romainville (93), Claye-Souilly (77) ou encore Taverny (95).
  • Aide à l’installation de jeunes médecins et sécurisation des cabinets médicaux.
  • Un portail régional iPasscontraception.fr
    qui répond aux questions des jeunes sur la contraception.
  • Objectif « Pour une Île-de-France sans sida » en 2030 : financement de bus de dépistage rapide et gratuit du VIH et distribution de 10 000 autotests rapides.

Territoires ruraux

Doublement des aides aux territoires ruraux

Parce qu’un Francilien sur six habite en zone rurale ou périurbaine, la Région consacre à ces territoires un sixième de ses investissements nouveaux.

  • 101 contrats ruraux ont été signés en trois ans avec des communes rurales de moins de 2 000 habitants pour les aider dans leurs projets d’aménagement. Ce sont 80 000 Franciliens de grande couronne qui en bénéficient : travaux de voirie à Citry, Crèvecœur-en-Brie, Fromont (77)…, création d’une garderie périscolaire à Boullay-les-Troux (91), d’un centre de loisirs à Varreddes (77) ou encore d’un espace culturel à Bazainville (78).
  • Pour revitaliser ses territoires ruraux, la Région entend sauvegarder le commerce de proximité : 135 commerces ont bénéficié du soutien de la Région depuis trois ans.
  • La Région accélère les chantiers de transports dans les zones les moins desservies pour en améliorer l’accès et encourage le transport à la demande pour en renforcer l’offre.

Améliorer l’accueil des personnes en situation de handicap

Emploi, transports, éducation, sports, loisirs : l’engagement de la Région Île-de-France en faveur des personnes en situation de handicap s’exerce dans de nombreux domaines.

  • 60 % des gares seront rendues accessibles aux personnes en situation de handicap d’ici 2024 ; 359 d’entre elles sont déjà aménagées et l’objectif est de 639.
  • 3 700 lycéens en situation de handicap sont accueillis et bénéficient d’un accompagnement personnalisé. En trois ans, la Région a doublé le nombre de lycées mis en accessibilité.
  • Les 12 îles de loisirs régionales sont progressivement rendues accessibles aux personnes en situation de handicap.

Logements

Des logements pour mieux vivre ensemble

La Région mobilise son foncier disponible pour accélérer la construction de nouveaux logements et s’engage dans l’aménagement de quartiers innovants et écologiques. Elle agit en faveur de la mixité sociale en finançant des logements très sociaux mais aussi intermédiaires destinés aux classes moyennes.

  • 100 000 Franciliens vivent dans des logements neufs ou rénovés grâce à l’action de la Région.
  • 42 quartiers innovants et écologiques sont en cours de construction : Chapelle International porte de la Chapelle à Paris (18e), quartier du Parc au Blanc-Mesnil (93), Lisière Pereire à Saint-Germain-en-Laye (78), l’Ancre de Lune à Trilport (77)…
  • Dispositif « anti-ghettos » : la Région ne finance plus de logements très sociaux dans les communes qui en comptent déjà plus de 30 %.
1_PICTO_SOLIDAIRE
Quartiers populaires

Un plan banlieue pour les quartiers populaires

Dans les quartiers populaires, la Région agit en faveur de l’emploi, de l’éducation, de la cohésion sociale, de la laïcité et de la citoyenneté.

  • Elle soutient 100 associations dans les quartiers prioritaires autour de trois thématiques : la place des femmes dans l’espace public ; la défense des valeurs de la République, de la laïcité et de la citoyenneté ; le renforcement de la cohésion sociale.
  • Elle participe à la formation des jeunes Franciliens du Service Militaire Volontaire (SMV) de Brétigny-sur-Orge (91) pour lutter contre le décrochage scolaire, Grande Cause Régionale 2018.
  • 250 M€ vont financer les équipements pour la sécurité, la jeunesse et le développement économique des 102 quartiers du nouveau programme de renouvellement urbain ; 13 projets (groupe scolaire, centre de loisirs, centre médico-social…) ont d’ores et déjà été lancés.
  • Doublement du microcrédit pour la création d’entreprises dans les quartiers.

Le Fonds régional de solidarité et de soutien aux familles a permis de financer 2 M€ de projets d’aide alimentaire, d’éducation, de soutien et d’insertion sociale pour les plus démunies.

Culture

Culture pour tous sur tout le territoire

La Région a décidé de redevenir un territoire de création et de rendre la culture accessible à tous et partout, en rééquilibrant l’offre culturelle, notamment hors de Paris.

  • Aide à la création : 1 500 projets de création de spectacle (danse, musique, théâtre…) soutenus en trois ans.
  • Soutien indéfectible au cinéma et à l’audiovisuel : 230 films aidés depuis 2016, 20 rénovations de salles de cinéma d’art et d’essai.
  • Rénovation du patrimoine francilien : avec 100 chantiers engagés depuis trois ans, la Région a doublé le budget consacré à la préservation de son patrimoine culturel.
  • Priorité à la culture dans les lycées : ciné-clubs, expositions itinérantes d’œuvres d’art, tremplins rock, leçons de littérature par des écrivains, éducation artistique et culturelle… 100 000 lycéens ont pu en bénéficier depuis 2016.
  • Appui à la jeune création : lancées en 2017, les bourses FoRTE permettent chaque année à une cinquantaine de jeunes artistes de réaliser leur première œuvre (dotation de 2 500 € par mois pendant 10 mois).
  • Soutien au livre et à la lecture : la Région soutient 75 résidences d’écrivains, 70 librairies et 30 médiathèques, elle installe des « boîtes à livres » dans les gares pour inciter à la lecture et au partage des livres.
  • De nouveaux rendez-vous culturels gratuits : « L’Île-de-France fête le théâtre et le cinéma » tous les étés dans les îles de loisirs. Avec Jardins ouverts, la Région donne à voir plus de 200 jardins potagers jusque-là inconnus du public.
  • Menacée de fermeture, la Maison Jean Cocteau de Milly-la-Forêt (91) a été rouverte en juin 2018 grâce au soutien de la Région.

Tickets loisirs

À celles et ceux qui ne partent pas en vacances, la Région distribue chaque année près de 100 000 tickets loisirs d’une valeur de 6 € pour qu’ils puissent accéder aux îles de loisirs et profiter pleinement de leurs nombreuses activités.

Sports et loisirs

Sports et loisirs pour tous, en route vers les Jeux 2024

La Région prend en charge le développement et la modernisation des équipements sportifs. Objectif : faciliter la pratique du sport pour tous et faire émerger la génération Paris 2024. Elle veille aussi à améliorer l’offre de loisirs des Franciliens.

  • Piscines, skate-parks ou encore murs d’escalade… : la Région a financé 200 infrastructures de proximité et favorise leur accessibilité pour permettre à tous de pratiquer un sport.
  • 95 Ambassadeurs du sport initient les jeunes à 26 disciplines dans les lycées, CFA et universités. Un dispositif pédagogique unique en France.
  • Financées par la Région, les 12 îles de loisirs franciliennes offrent 3 000 hectares d’espaces de détente et de loisirs (soit une surface équivalente à 4 634 terrains de football).
  • En préparation des JOP 2024, la Région finance 9 équipements sportifs olympiques et paralympiques.
  • La Région soutient les 8 462 licenciés et 284 clubs spécialisés dans le handisport et le sport adapté en aidant les comités, ligues et fédérations à acheter des équipements : fauteuils adaptés, rampes d’accès aux bassins de piscine…

Chiffres clés

La Région Île-de-France a remporté en septembre 2018 le prix « Handi-Pacte » de l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la fonction publique.

 100 000 Franciliens vivent dans des logements neufs ou rénovés financés par la Région.

Dispositif anti-ghettos : pour mettre fin aux ghettos, la Région limite le financement des logements très sociaux aux communes qui en ont moins de 30 %.

 135 commerces aidés dans le cadre de la sauvegarde du commerce de proximité en milieu rural.

 50 maisons de santé pluridisciplinaires soutenues.

10 000 autotests VIH financés par la Région.

 3 700 lycéens en situation de handicap accompagnés au cas par cas.

 Doublement de l’aide allouée aux étudiants pour leurs frais de mutuelle (200 €).

Hausse de + 12,5 % du budget de la culture et un objectif de + 20 % d’ici fin 2021.

 500 festivals et manifestations culturelles soutenus.

300 créations ou rénovations de lieux culturels financées.

 75 résidences d’écrivains et 100 événements littéraires soutenus depuis 2016.

 Un nouveau label « Patrimoine d’intérêt régional » pour préserver le patrimoine francilien ni classé, ni inscrit au titre des Monuments historiques.

53 églises protégées au titre des Monuments historiques aidées depuis 2016, dont celles d’Andilly (95), Bannost-Villegagnon (77), Bouqueval (95), Saint-Sauveur-lès-Bray (77) et Villers-en-Arthies (95).

 200 équipements sportifs de proximité financés.

 1,9 M€ de tickets loisirs distribués depuis 2016.

Le site maregionbougepourmoi.fr utilise des cookies pour la mesure d'audience de ses pages. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur l'utilisation des cookies, rendez-vous ici.