Une région
écologique

Mieux respirer, mieux vivre

Nous voulons une Île-de-France plus verte, plus propre et un air plus respirable. Pour lutter contre la pollution, nous faisons le choix d’une écologie incitative, qui amène les Franciliens à changer leurs comportements, plutôt qu’une écologie punitive. Nous faisons aussi le choix d’investir massivement dans les transports propres et dans la résorption des embouteillages.

visuel-ecologie_intro

Espaces naturels

Des espaces naturels plus nombreux et mieux protégés

L’Île-de-France, c’est quatre parcs naturels et trois quarts d’espaces agricoles et forestiers encore trop inégalement répartis sur le territoire. La Région s’emploie à protéger et à mieux aménager les milieux naturels pour favoriser la biodiversité, prévenir les inondations et améliorer le cadre de vie des Franciliens.

  • Depuis le lancement du Plan vert en 2016, qui a pour objectif que chaque Francilien puisse accéder à un lieu de verdure en moins de 15 minutes à pied, 20 hectares d’espaces végétalisés ont d’ores et déjà été créés ou aménagés notamment en zone urbaine, comme la coulée verte de Villiers-sur-Orge (91). Le Parc de la Poudrerie (93) a aussi été sauvé. D’ici 2021, avec l’aménagement de la forêt de Pierrelaye (95) et du bois Saint-Martin (93), ce sont 500 hectares d’espaces naturels qui seront rendus accessibles aux Franciliens, soit l’équivalent du bois de Boulogne.
  • Un site a été classé en réserve naturelle : les étangs de Bonnelles (78). Le Grand Voyeux (77), classé en 2016, bénéficie d’un nouvel espace d’accueil du public.
  • Création de la 1re Agence régionale de la biodiversité en 2016. 
Qualité de l’air

Un air plus pur

Pour lutter contre la pollution de l’air, la Région Île-de-France s’attaque à ses causes profondes et agit sur la durée :

picto

 Vers la fin des bus diesel

Avec 41 millions de déplacements quotidiens en Île-de-France, les transports sont un facteur majeur de pollution. Pendant un an, soit jusqu’en juin 2019, Île-de-France Mobilités et Airparif vont donc mesurer les émissions de gaz d’échappement de 22 bus hybrides et diesel représentatifs du parc de bus francilien, en conditions réelles de circulation. La Région s’est fixé pour objectif de supprimer les bus diesel en zone dense en 2025 et dans toute l’Île-de-France à l’horizon 2029. Avec cette première mondiale par sa méthode et son ampleur, Île-de-France Mobilités confirme sa place de numéro un des mobilités propres.

GESTION DES DÉCHETS

Des projets innovants pour la gestion des déchets

Chaque Francilien produit 454 kg de déchets par an. Pour maîtriser et mieux gérer ces énormes quantités, la Région aide les collectivités, les associations et les entreprises à réduire, collecter et recycler les déchets en développant les filières de valorisation avec un objectif « zéro déchet ».

  • Le fonds propreté a été créé il y a trois ans pour lutter contre les décharges sauvages, qui sont un véritable fléau en forêt comme en ville, grâce à des dispositifs innovants comme des caméras ; 671 communes en ont bénéficié.
  • Depuis 2016, la Région a consacré 11,5 M€ à l’économie circulaire. Plus de 122 projets ont été accompagnés depuis trois ans.
icon-2
Transports

Ça bouge dans vos transports
avec Île-de-France Mobilités

Se déplacer mieux, de manière plus confortable, plus sûre, plus accessible, plus écologique, avec de nouveaux services à portée de main… et au final vous faire gagner du temps ! La Région Île-de-France et Île-de-France Mobilités ont entrepris un programme ambitieux de 24 milliards d’euros supplémentaires sur la période 2016-2025 pour mettre fin au sous-investissement de ces 30 dernières années.

Se déplacer de manière
plus confortable et Plus écologique

  • En 2018, 300 nouveaux trains et RER circulent déjà. Il y en aura plus de 700 à fin 2021.
  • Plus de 270 bus propres en Île-de-France en 2018 et 2 000 de plus commandés d’ici fin 2019.
  • 350 lignes renforcées et doublement des fréquences des lignes Noctilien.
  • 7 000 places de parking à vélo sont disponibles en 2018 ; 8 000 places de parcs relais pour les voitures ont été mises en travaux à proximité des gares.

 

gagner du temps avec le renforcement
et l’extension du réseau de transport

  • 133 projets de prolongement et de création de lignes engagés (bus, métro, tramway, RER).
  • 7 lignes de tramway sur 9 ont été renforcées.
  • D’ici 2025, 3 milliards d’euros consacrés à la modernisation des gares pour en faire des lieux de services et de vie ; 150 espaces de coworking déjà mis en service.
  • Des travaux de mise en accessibilité engagés dans 49 gares en 2018.

 

plus de moyens engagés
sur la sécurité

  • 700 agents de sécurité supplémentaires sont déployés en petite et grande couronne.
  • Le numéro d’alerte sécurité 3117 a été renforcé pour les femmes victimes de harcèlement.
  • La vidéoprotection se généralise.
  • Des équipes cynophiles, composées de chiens et de leurs maîtres et formées à la détection de colis suspects, sont déployées sur les réseaux RATP et SNCF.

Passe navigo

Le passe Navigo unique pour tous a été sauvé en 2016 : son coût de 480 M€ par an, non financé, a été finalement payé par les entreprises (hausse du versement transport) et non par les voyageurs. L’augmentation du prix du Passe Navigo en 2016 et 2017 a servi à financer notre grand plan de modernisation des transports. En 2018, après la galère des grèves, son tarif a été gelé et la Région a obtenu que la SNCF rembourse deux mois d’abonnement aux voyageurs.

Chiffres clés

  300 trains et RER neufs et rénovés en circulation à fin 2018 sur les 708 prévus d’ici fin 2021.

 270 bus propres en circulation en Île-de-France depuis trois ans.

 8 000 places de stationnement (parcs relais en gare) en cours de construction depuis 2016 pour inciter les Franciliens à privilégier les transports en commun.

 7 000 places de stationnement vélo « Véligo » disponibles aux abords des gares.

 23 km de revêtement antibruit pour équiper les routes d’Île-de-France.

63 chantiers anti-bouchons et d’amélioration des routes. Parmi ces chantiers : doublement de la RD 30 Plaisir/Élancourt (78), voie réservée aux bus sur la bande d’arrêt d’urgence de l’A3 et l’A12, aménagement du pont de Villeneuve-Saint-Georges (94)…

 Covoiturage gratuit lors des épisodes de pollution et financement en cours de plusieurs voies réservées aux covoitureurs.

 100 M€ pour le vélo d’ici 2021 pour tripler le nombre de déplacements.

 1 000 places de parking à Paris à tarif réduit, créées comme mesure compensatoire à la fermeture des voies sur berge.

Le site maregionbougepourmoi.fr utilise des cookies pour la mesure d'audience de ses pages. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur l'utilisation des cookies, rendez-vous ici.